Techniques et Difficultés en Canyoning

OLYMPUS DIGITAL CAMERAMarcher ou se promener le long d’une berge est l’une des manœuvres les plus fréquentes que vous rencontrerez en descendant un ravin. Cependant, d’autres types de manœuvres sont nécessaires. Nous y utiliserons de nombreuses techniques autres que la marche comme le rappel, l’opposition, la natation, la dextérité, le saut d’obstacles, etc.

Dépendamment du fait que nous descendions un canyon à eau ou un canyon à eau sec, les difficultés diminueront ou augmenteront.

Fondamentalement, les plus grandes difficultés que l’on peut trouver dans un canyon sec sont les difficultés verticales que l’on doit descendre en rappel. Dans certains cas, les verticales ne sont pas équipées et nous devons utiliser la technique de l’opposition, qui consiste à encastrer notre corps contre les parois du canyon (lorsque son étroitesse le permet) et à les bloquer, en descendant progressivement.

Dans les canyons à eau, les difficultés sont augmentées par la présence d’eau, ce qui va grandement améliorer la descente et la rendre plus délicate.

Nager

La technique de natation est nécessaire, mais la plupart du temps les distances de natation ne seront pas considérables. La natation sera facilitée par l’utilisation du néoprène, ce qui augmentera notre flottabilité.

Dans les eaux calmes, nager vers l’arrière en profitant de la flottabilité fournie par le néoprène et le sac à dos. Dans les eaux turbulentes, toujours se déplacer avec les pieds en avant sauf dans le cas de rapides à faible pente où il est conseillé de le faire appuyé sur le sac à dos qui flottera grâce au tambour ou au sac étanche.

OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Sauts

Le saut est une technique à laquelle nous recourons simplement par plaisir ou par nécessité pour éviter les mouvements dangereux de l’eau. C’est l’un des aspects les plus amusants du canyoning, mais aussi l’une des principales causes d’accidents.

Faire un saut est tout à fait nécessaire pour suivre un protocole qui évitera plus d’une peur ou un malheur. A partir de 5 ou 6 mètres, une mauvaise réception ou une surpression dans les tympans ou le nez peut causer des dommages considérables. Pour les éviter, il est important de suivre la technique appropriée. Nous veillerons également à ce qu’il n’y ait aucun élément, comme des roches ou des billes de bois submergées, des profondeurs peu profondes, etc. qui augmente le risque d’accident.

Plongée

C’est une technique que nous n’utiliserons pas très souvent sur une base obligatoire, seulement dans les cas où le passage est siphonné et nous n’avons pas d’alternative mais nous pouvons aussi servir à récupérer des matériaux tombés au fond d’un étang et même sortir d’un problème causé par l’eau vive.

Rappels

Le rappel est une technique par laquelle on peut descendre des parois verticales le long d’une corde, de manière contrôlée, en utilisant la friction contre un dispositif de descente, placé dans le harnais.

Selon le débit, la descente peut être très amusante et rafraîchissante ou une question de haut niveau technique et d’engagement. La force de l’eau dans sa chute et dans sa réception lorsqu’elle atteint la piscine, sera ce que nous devons évaluer pour garantir une descente en toute sécurité.

basender10 OLYMPUS DIGITAL CAMERA

Ce sont les principales techniques qui faciliteront notre descente et minimiseront les risques. En les utilisant à bon escient, nous rendrons l’activité sécuritaire et amusante. Les chutes d’eau sont généralement des points d’une grande beauté et garantissent l’excitation et l’amusement.

About the Author

By avalanchaadm / Administrator, bbp_keymaster on Juin 27, 2018